Потребителски вход

Запомни ме | Регистрация
Постинг
20.05.2010 10:54 - Вариант на фр. език на Манифест на Фейсбук групата "Комитет за подкрепа на семействата"
Автор: boristanouscheff Категория: Лични дневници   
Прочетен: 1928 Коментари: 3 Гласове:
1

Последна промяна: 20.05.2010 22:24


En guise de Profession de foi – le Manifeste du groupe « Comité de soutien des familles » sur Facebook

Le juste n’est pas naturel, il est une valeur humaine, or c’est la raison pour laquelle il est érigé en droit personnel et le respecter et notre devoir commun.

Les régimes totalitaires ne s’y sont pas trompés. Pour que l’individu abdique sa souveraineté et sa liberté il doit être nu sous le regard de l’État, aucune institution ne saurait s’interposer entre lui et l’État puisque celui-ci se veut seul garant de la protection et seul capable de sanctionner. La famille, les parents, doivent donc abandonner leur mission et être niés en tant que première des institutions. Coupés de leurs liens naturels, par le biais de différents organismes sociaux, les enfants deviennent le produit du totalitarisme, des êtres soumis et dociles de l’État, sans trop d’âme ni de sentiments.

Au contraire, le libre épanouissement des enfants suppose qu’ils trouvent en leur famille le premier des repères, le lieu où ils peuvent se construire en tant qu’individus autonomes. Ceci correspond au principe de subsidiarité qui veut qu’autant que possible une responsabilité soit assurée par l’échelon de base. Il en découle que dans une société libre les parents sont et demeurent la référence des enfants, à ce titre ils ont le devoir et la responsabilité de pourvoir à leur éducation selon les principes qui sont les leurs. Ce principe est un préalable absolument incontournable dans tout débat sur l’éducation et la protection de l’enfance, il est un garde-fou qui protège notre société d’une dérive totalitaire fondée sur la remise en cause de la première des institutions : la famille.

Il est heureux que nous soyons sortis du modèle du « pater familia », ayant droit de vie ou de mort sur sa progéniture. C’est bien dans le respect du principe de subsidiarité que l’échelon institutionnel « services sociaux ou autres » intervient en appliquant le principe de suppléance, lorsque l’échelon de base qu’est la famille, a failli dans l’exercice de ses responsabilités d’entretenir, de protéger et d’éduquer sa progéniture. Mais évidemment cette déchéance n’est possible que pour incapacité avérée. Ceci nous amène à nous interroger sur l’influence qui peut y avoir la subjectivité d’un enquêteur social sur l’avenir d’une famille, sur les éléments permettant de dire que des parents ont failli, sur le bien-fondé du droit de l’État de s’immiscer dans l’intimité des familles voire de leur retirer leurs enfants.

Il est très inquiétant quand au nom de la lutte contre la maltraitance dans les familles les institutions étatiques décident de troquer la liberté des parents pour la sécurité des enfants, mais elles n’obtiendront ainsi ni l’une ni l’autre. Car si nous pouvons dire que les services sociaux ont pu se créer une légitimité par leur volonté affiché de prévenir les maltraitances, la chronique judiciaire s’est faite l’écho de très nombreux cas dans lesquels les services sociaux sont restés sans réaction alors que des enfants mourraient de privation de soins et de maltraitances. A contrario, les scandales plus au moins médiatisés autour de placements d’office, montrent aussi que les services sociaux qui combattent en sens propre du terme la légitimé de l’institution de la famille au quotidienne, peuvent devenir l’instrument du malheur des enfants, à coups d’interventions maladroites et quelquefois mal intentionnées.

En dépit d’un certain nombre d’Outreau – l’affaire où à tous les innocents, une trentaine, ont été retirés les enfants, la profession n’a pourtant pas encore la mauvaise presse qu’elle mérite. Elle continue de susciter des vocations dans les couches d’une population éprise de transformation sociale ignorant à peu près tout du fonctionnement normal des familles. Les travailleurs sociaux des associations, les fonctionnaires de l’ASE, les enquêteurs de la PJJ, les assistantes sociales, les divers psychologues et autres auxiliaires de l’enfance se situent en effet dans une relation ambiguë avec les parents. Censés leur apporter un soutien, ces personnels prennent souvent en charge des cas sociaux dont ils tentent de suppléer les insuffisances maniant la récompense de l’aide financière et le bâton des mesures de placement. Et même si parfois ils admettent que l’effet de leur intervention a aussi des conséquences désastreux ils mettent en avant leurs « bonnes intentions » qu'ils opposent à une « ambiance sécuritaire ».

Avec un minimum de recul cette « circonstance atténuante » des travailleurs sociaux est inepte. Ils n’ont pas attendu un pseudo climat sécuritaire autour d’une nouvelle dangerosité, se contentant de mettre en application un « principe de précaution » à leur sauce contre l’influence de l’institution familiale. Ils s’inquiètent moins du vécu des enfants que de la condition sociale et culturelle des familles, donc les parents coupables de « pressions scolaires » ne sont pas moins dangereux que les déments qui finissent par couler leur progéniture dans le béton. Ils vont donc dénoncer ce procès en dangerosité qui est pourtant et il faut le dire clairement leur seule raison légitime d’agir, une raison objective et incontournable dans toute société civilisée.

Il ne saurait donc être concevable que des éducateurs se croient chargés des missions de transformation de la société en pourfendant une structure familiale qu’ils considèrent comme reproductrice d’une structure sociale qu’ils rejettent avec tous les risques que fait peser le poids de décisions très subjectives sur le sorts de familles, voulant privilégier jusque devant les tribunaux pour enfants certaines conceptions éducatives peu défendables au détriment d’autres conceptions solides mais trop « bourgeoises ». En effet, on ne saurait protéger les enfants en considérant la famille comme source d’aliénation sans faire peser une menace grave sur leur équilibre psychologique et leurs repères sociaux. Il importe donc de dénoncer, de poursuivre et de faire casser ceux qui s’abritent derrière leur tâche pour se mêler d’ingénierie sociale au détriment de la valeur de la famille.

Il faut donc instaurer une intolérance envers les actes et les pratiques de l'aliénation parent-enfant si souvent véhiculée par les organismes censés à protéger la famille. Il faut enfin sensibiliser l’opinion publique aux problèmes créés par l’ingérence étatique dans la vie privée des familles et la faire adhérer au soutien de la parentalité comme partie intégrante et irremplaçable pour la formation de la personnalité des enfants et leur système des valeurs. – Si tel est aussi votre point de vu, rejoignez nous !

http://www.facebook.com/group.php?gid=128627510483917





Гласувай:
1
0



1. semtomovi - бълг. език?
20.05.2010 17:04
Г-н Танушев,
този материал от Фейсбук, както и Комитета, дали ги има преведени като информация на български език, и действуват ли от името на България???
С поздрави:
М. Томова-К.
П. С. Заповядайте на коментари в нашия блог, който си открихме горе. Кликнете върху ника ни. Д. С.
цитирай
2. boristanouscheff - Към М. Томова:
20.05.2010 19:16
Да, манифестът е преведен на български и фейсбук групата е отворена за всички, но тъй като не срещнах подкрепа на начинанието си в България, материалите са с насоченост към френската публика. Това не пречи обаче да се лансира вариант на групата и на български, или пък покрай френските текстове да се публикуват и български.
цитирай
3. анонимен - Моите поздравления
29.09.2010 16:51
Вече съм член на бълг. вариант там. Освен това съм копирала (с Ваше позволение?) няколко постинга от Вас в блог.бг тука и съм ги качнала там в моя профил. Аз съм Мария Томова там. Член на Новия Славянски Социалистически съюз с тениската с СССР на него (политизирах се след толкова беди, какво да се прави. Те насила ни карат!)
Поздрави М. Томова
цитирай
Търсене

За този блог
Автор: boristanouscheff
Категория: Лични дневници
Прочетен: 149006
Постинги: 48
Коментари: 84
Гласове: 62
Архив
Календар
«  Юни, 2017  
ПВСЧПСН
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930